La traduction de livres de recettes de cuisine

traducción técnica de libros de cocina

La gastronomie est un marqueur d’identité dans de nombreux pays : elle représente à la fois la culture et la tradition. Chaque pays, et même chaque région, possède ses plats typiques, ses méthodes de fabrication, ses ingrédients et ses condiments les plus courants. La cuisine d’autre pays conquiert un nombre toujours plus important d’adeptes et de plus en plus de restaurants éthiques s’ouvrent dans les villes. 

Cette tendance s’invite dans nos maisons sous forme de livres de recettes, très différents des livres traditionnels, car on y emploie des façons de cuisiner et des ingrédients plus exotiques. 

Par conséquent, la traduction gastronomique ou la traduction de livres de recettes est un secteur éditorial qui nécessite de plus en plus de services de traduction par des traducteurs professionnels spécialisés dans ce domaine.

À première vue, cela peut sembler être un domaine facile, cependant toutes les recettes ne sont pas basiques et faciles à comprendre : il existe des livres de recettes très techniques destinés aux professionnels du secteur, des ingrédients très similaires mais pas identiques, des concepts de cuisine qui n’existent même pas dans d’autres cultures. Dans tous les cas, la traduction d’un livre de recettes doit être réalisée par un professionnel ayant des connaissances relatives au secteur éditorial et culinaire.

Il s’agit d’un texte que le lecteur va suivre à la lettre, mot par mot, de ce fait, il doit être extrêmement bien rédigé pour que la personne qui va préparer le plat ne rencontre aucune difficulté au moment de le préparer. De plus, le texte est rempli de vocabulaire spécifique, surtout des verbes et des unités de mesure qui, entre autres choses, nécessitent une adaptation, non seulement en termes de quantités, mais aussi des ustensiles qu’il faut utiliser, par exemple.

Très souvent, on accorde peu d’importance à la traduction, mais en réalité, elle est essentielle pour que le public cible du produit et que le retour sur l’investissement d’un livre de recettes se multiplient. En particulier, un service réalisé par un traducteur professionnel est essentiel pour que le public comprenne à la perfection l’intégralité du contenu, apprécie le matériel et le recommande à ses connaissances.

Personne ne recommanderait à un ami un livre qu’il n’a presque pas compris ou qui ne lui a pas servi parce qu’il devait réaliser lui-même les conversions d’unités de mesure, n’est-ce pas ?

Les recettes sont des textes instructifs, de ce fait, il est très important que le message soit transmis de manière exacte et précise. Dans le cas contraire, le texte ne remplirait pas son rôle et serait un échec. Confie-le à un traducteur professionnel et le problème sera résolu !

Que faut-il prendre en compte avec ce type de texte ?

  1. En plus des techniques et méthodes de traduction pour résoudre les problèmes culturels et linguistiques qui peuvent être présents, le traducteur doit se maintenir informé des tendances culinaires.
  1. Les différentes unités de mesure et leur équivalent dans la langue vers laquelle le livre va être traduit, doivent être prises en compte. Par exemple, dans une recette typiquement anglaise on peut rencontrer l’abréviation « fl. Oz ». Il ne suffirait pas de traduire cette abréviation par « onces liquides », mais il faudrait convertir la valeur en millilitres, puisqu’il s’agit d’une unité de volume qui s’utilise pour indiquer la quantité du contenu liquide de petits récipients. 
  1. Des recherches doivent être menées concernant la disponibilité des ingrédients dans le pays dans lequel nous souhaitons vendre le livre. Certaines recettes peuvent contenir des ingrédients ou même des marques de produits qui peuvent ne pas exister dans la région de la langue vers laquelle nous traduisons. Dans ce cas, il faudrait l’expliquer et proposer une alternative adéquate au type de problème. Nous voulons insister ici sur l’importance de connaître la culture et pas seulement la langue source ou la langue cible lorsqu’il s’agit de traduire des recettes. Peux-tu imaginer ce qu’il se passerait si une traduction professionnelle n’était pas réalisée et s’il n’y avait aucune adaptation, par exemple, d’un plat à base de viande de bœuf pour un public d’Inde ?
  1. Il est essentiel de bien comprendre le texte et d’avoir conscience de la responsabilité qu’implique sa traduction. Un bon exemple est celui des allergènes, puisque n’importe quelle erreur concernant leur traduction peut avoir de graves conséquences sur la santé des consommateurs. Non seulement cela pourrait provoquer des réactions allergiques, mais aussi des intoxications ou autres problèmes de santé si les ingrédients ou les procédures sont mal indiqués.
  1. Il faut connaître les ustensiles de cuisine ou les machines nécessaires pour effectuer les différentes étapes de l’élaboration du plat. Il existe certains types, certaines marques ou certains modèles d’ustensiles ou de machines qui ne sont pas commercialisés dans la région destinataire de la traduction. La solution serait d’ajouter une description du procédé pour que le lecteur puisse imiter l’étape en question.
  1. Le traducteur doit connaître les caractéristiques de la cuisine provenant de la culture source dans laquelle le livre a été écrit, ainsi que les différences avec les caractéristiques de la culture cible, dans laquelle le livre va être commercialisé. De plus, il doit connaître les plats typiques de la culture cible. Une erreur assez fréquente relative aux noms des plats traditionnels est de les traduire littéralement, ce qui crée de la confusion, car dans la plupart des cas, cela manque de sens. Ceci est très fréquent dans les traductions de menus de bars et restaurants, dans lesquels on peut voir des phrases complètes sans aucun sens ou même offensantes pour le client, puisque l’on n’y accorde pas l’importance nécessaire et que des outils de traduction automatique sont fréquemment utilisés. 
  1. En plus de la différence qui peut exister concernant l’utilisation de certains aliments, ingrédients, condiments ou autres, il y a également différentes façons de cuisiner, de couper ou de manipuler les aliments et cela peut sembler étrange dans d’autres parties du monde.

Nous souhaitons mettre l’accent sur l’importance de confier ton projet à une agence de traduction professionnelle. Adapter un produit à une autre culture est un moyen te développer et de faire connaître ton travail, et nous souhaitons t’aider tout au long de ce voyage. 

Si tu n’arrives pas à te décider concernant l’éventuelle traduction de ton livre, ne t’en fais pas, c’est normal ! C’est une étape très importante et il y a énormément d’éléments à prendre en compte. C’est pourquoi tu peux nous contacter, sans aucun engagement pour que nous étudiions ton projet et nous puissions te conseiller le mieux possible. Faire ce chemin seul n’est pas une obligation, nous t’accompagnerons.

Peu importe la spécialité culinaire ou le pays dans lequel tu souhaites que ton livre soit disponible, nous prendrons en charge ton livre de recettes de cuisine française, italienne, thaï, etc. Nous sommes là pour t’aider pour tout ce dont tu as besoin !

Auteure : Paula Jiménez Rivera

Adresse LinkedIn : www.linkedin.com/in/paula-jiménez-rivera

Artículos relacionados
LES CARNAVALS DANS LE MONDE

Ton déguisement est-il prêt pour les carnavals de 2019 ? Chez Tatutrad nous adorons les fêtes,

Qu’est-ce que le voice-over ?

Il est certain que nous avons tous déjà vu (même si c’était pendant que l’on

L’INTERPRÉTARIAT MÉDICAL DANS LES HÔPITAUX

Dans notre article de blog d’aujourd’hui, nous allons aborder l’une des figures importantes présente dans

Demandez votre devis